Le Protocole Midi

Historique et définition du protocole MIDI

La norme MIDI (acronyme de Musical Instrument Digital Interface) a été conçue en 1983, à l'initiative notamment de Ikutaro Kakehashi (fondateur de la marque japonaise Roland) en association avec d'autres fabriquants de synthétiseurs.

Lorsqu'on joue sur un contrôleur compatible (synthétiseur, clavier, boîte à rythmes...), le protocole MIDI permet de capturer et d'encoder les différentes informations de la musique comme la hauteur de note, la durée de la note et l’intensité avec laquelle elle a été jouée. La norme MIDI spécifie à la fois l’interface, le format dans lequel les données sont transmises et les connexions nécessaires pour communiquer entre différents instruments.

Connecter des appareils midi

Le midi facilite la communication en temps réel entre de nombreux appareils, et est donc à la base de presque toute la musique assistée par ordinateur ! Les configurations possibles sont multiples, mais la plus fréquente est d’utiliser un séquenceur comme élément principal qui enregistre les données MIDI ; cela peut être un séquenceur virtuel (un programme tournant sur l'ordinateur) ou bien un matériel dédié.

La plupart des appareils midi se connectent les uns aux autres avec un câble DIN à 5 broches, souvent appelés par extension câbles MIDI. Cependant, certains appareils (notamment les ordinateurs) utilisent en général plutôt une connexion USB. Suivant les cas, et les matériels que vous voulez connecter, vous aurez donc besoin d'un câble USB vers USB, USB vers MIDI, ou MIDI vers MIDI

La plupart des appareils midi disposent de 3 ports :

MIDI OUT Le MIDI OUT transmet des données MIDI d’un périphérique comme un séquenceur ou un synthétiseur vers une autre source.

MIDI IN Ce port reçoit des données MIDI provenant d’une autre source.

MIDI THRU MIDI THRU duplique les données provenant du port MIDI IN. Cela permet de connecter plusieurs périphériques, comme une sorte de prise multiple.

Les fichiers midi

Conçu au départ pour transmettre des données musicales "en live", le protocole midi propose également un format de fichier (avec l'extension .mid) permettant d'enregistrer, rejouer et partager des morceaux. Ce format est devenu très populaire : beaucoup de musiciens sauvegardent et partagent leurs œuvres en utilisant ce format, certains professeurs partagent des fichiers midis à leurs élèves en complément ou à la place de partitions... Vous trouverez sur internet de nombreux fichiers midi de morceaux classiques ou de chansons récentes ; tous ne sont pas légaux, prenez garde à privilégier des fichiers libres de droit ou sous licence Creative Commons.

Notez que les fichiers midi, contrairement au format MusicXML (plus complet), ne permettent pas de reproduire tous les détails que vous trouveriez sur une partition papier.

L'usage du midi sur Tokatab

Si vous disposez d'un clavier maître, d'un synthétiseur ou d'un piano compatible midi, et que vous le connectez à votre ordinateur ou smartphone Android (en général via un câble USB-midi), Tokatab le reconnaîtra et vous proposera une évaluation en temps réel de votre performance (détection des fausses notes, notes jouées en retard ou trop tôt...). Cela améliore grandement l'apprentissage et la qualité de l'expérience, aussi nous vous invitons fortement à vous procurer le bon câble (quelques euros dans tout bon magasin de musique !)



Découvrez Tokatab, la meilleure méthode pour apprendre à jouer vos chansons préférées au piano.